Bonnes pratiques et projets innovants en green et clean tech

Quelques sites web à  découvrir qui répertorient les bonnes pratiques et les projets innovants en green et clean tech.

> CleanTech Republic : Le business des éco-innovations partout dans le monde en français.

> Ecogeek Network : site nord américain qui développe tout un réseau de sites thématiques :

> EcoWordly : autre site nord américain repère dans tous les domaines les actions de terrain, innovations technologiques, avancées scientifiques … en faveur du développement durable partout dans le monde.

Le e-commerce plus écologique que le shopping en magasin

Selon une étude réalisée par  le Green Design Institute de l’Université de Carnegie Mellon (USA) les courses sur Internet serait moins polluantes que le shopping traditionnel. Pour arriver à ces conclusions une équipe de chercheurs a suivi les trajets effectués par deux commandes. L’une effectuée via un magasin physique traditionnel, l’autre via le site de e-commerce américain Buy.com. Dans les deux cas, toutes les pérégrinations du produit depuis le fabricant jusqu’au domicile du consommateur ont été suivies afin de comparer leurs émissions de dioxyde de carbone et leur consommation d’énergie. « Nous avons pu démontrer que dans la majorité des cas étudiés, le modèle d’e-commerce Buy.com s’en sort mieux dans ces deux domaines que la vente traditionnelle » explique H. Scott Matthews, chercheur principal de l’institut.

Avec la réduction des intermédiaires, les résultats montrent que la chaîne de distribution de l’e-commerce réduit l’impact environnemental de 35 %. L’essentiel des gains tient dans la réduction des émissions de carbone et des dépenses d’énergie liées au transport.

> Cliquez ici pour en savoir plus sur le site de veille de L’Atelier BNP Paribas (toujours aussi intéressant).

Remarque : Pour les produits alimentaires rien ne vaut les circuits courts : achat direct aux producteurs, sur les marchés et les épiceries … bio bien sûr 😉

L’activisme écologique stimule le business : attention à la foule des carottes !

Le site activiste américain CarrotMob  revisite le principe des achats groupés et propose aux consommateurs d’utiliser des outils communautaires pour mettre les magasins de quartier en concurrence sur des critères écologiques. Les internautes s’engagent à aller acheter leurs produits chez celui qui mettra en place des installations peu énergivores afin de le récompenser de son initiative. Le but de CarrotMob est de combiner des objectifs de business et de développement durable en faisant que le critère environnemental soit un levier de compétitivité pour les commerces.

Cette initiative a été sélectionnée par l’équipe de Netexplorateur, basé à Paris, pour faire partie des 10 Netexplorateurs 2009 qui désignent les innovations numériques les plus prometteuses de l’année au niveau mondial.

Ce phénomène de foule (mob) coordonnée autour d’un objectif commun par ailleurs très bien analysé dans l’ouvrage « Foules Intelligentes » de Howard Rheingold (traduction française che M2 Editions) qui date 2005 mais qui reste d’actualité.

Reste ici que l’action de réduction de l’impact environnemental doit être mesuré sur le long terme et les engagements d’installation d’équipements économes en énergie doivent être vérifiés. Ce qui est intéressant dans la démarche c’est que l’action est locale et trouve un impact dans la proximité.

A quand des actions de ce type la en France ?